Evidence-based risk assessment and recommendations ...

Description

Citation

Title Evidence-based risk assessment and recommendations for physical activity clearance: established cardiovascular disease1
Author(s) Scott G. Thomas, Jack M. Goodman, Jamie F. Burr
Journal Applied Physiology, Nutrition & Metabolism
Date 2011
Volume 36
Issue 1
Start page S190
End page S213
Abstract Physical activity is an effective lifestyle therapy for patients at risk for, or with, documented cardiovascular disease (CVD). Current screening tools - the Physical Activity Readiness Questionnaire (PAR-Q) and the Physical Activity Readiness Medical Evaluation (PARmed-X) - require updating to align with risk/benefit evidence. We provide evidence-based recommendations to identify individuals with CVD at lower risk, intermediate risk, or higher risk of adverse events when participating in physical activity. Forms of exercise and the settings that will appropriately manage the risks are identified. A computer-assisted search of electronic databases, using search terms for CVD and physical activity risks and benefits, was employed. The Appraisal of Guidelines for Research and Evaluation were applied to assess the evidence and assign a strength of evidence rating. A strength rating for the physical activity participation clearance recommendation was assigned on the basis of the evidence. Recommendations for physical activity clearance were made for specific CVD groups. Evidence indicates that those who are medically stable, who are involved with physical activity, and who have adequate physical ability can participate in physical activity of lower to moderate risk. Patients at higher risk can exercise in medically supervised programs. Systematic evaluation of evidence indicates that clinically stable individuals with CVD may participate in physical activity with little risk of adverse events. Therefore, changes in the PAR-Q should be undertaken and a process of assessment and consultation to replace the PARmed-X should be developed. Patients at lower risk may exercise at low to moderate intensities with minimal supervision. Those at intermediate risk should exercise with guidance from a qualified exercise professional. Patients at higher risk should exercise in medically supervised programs. ABSTRACT FROM AUTHOR Abstract (French): La pratique de l'activité physique est un mode de vie à caractère thérapeutique pour les patients à risque ou diagnostiqués d'une maladie cardiovasculaire (CVD). Les outils de dépistage actuels (Q-AAP et X-AAP) requièrent une mise à jour sur le plan des risques et des bénéfices. Cet article présente des recommandations basées sur des données probantes pour classer les individus présentant une CVD en fonction du risque d'événements indésirables associés à la pratique de l'activité physique : faible, modéré ou élevé. Les types d'exercice physique et les milieux de pratique sont pris en considération. On effectue une recherche dans les bases de données électroniques au moyen des mots clés suivants : CVD, activité physique, risques, bénéfices. On utilise la grille AGREE (AGREE Collaboration 2001; AGREE Collaboration 2003) pour évaluer la rigueur scientifique et lui donner une cote. Selon les observations probantes, on assigne aussi une cote à la recommandation en matière de pratique de l'activité physique. On formule des recommandations en matière de pratique de l'activité physique à l'intention des groupes spécifiques de CVD. D'après les observations probantes, les patients qui sont médicalement stables et engagés dans la pratique de l'activité physique en plus d'être dotés d'une aptitude physique suffisante peuvent s'adonner à l'activité physique en situation de risque faible à modéré. Les patients à risque élevé peuvent s'adonner à la pratique de l'activité physique dans des programmes avec supervision médicale. L'évaluation systématique des données probantes révèle que les patients souffrant de CVD, mais dont l'état est stable peuvent s'adonner à l'activité physique, et ce, avec peu de risque d'événements indésirables. On devrait donc modifier le Q-AAP en conséquence et réévaluer après consultation le X-AAP. Les patients à risque faible peuvent s'adonner à l'activité physique d'intensité légère à modérée avec un minimum de supervision. Les patients à risque modéré peuvent s'adonner à la pratique de l'activité physique sous la supervision d'un professionnel de l'exercice certifié. Les patients à haut risque peuvent s'adonner à la pratique de l'activité physique dans des programmes avec supervision médicale. ABSTRACT FROM AUTHOR

Using APA 6th Edition citation style.

[Page generation failure. The bibliography processor requires a browser with Javascript enabled.]

Times viewed: 241

Adding this citation to "My List" will allow you to export this citation in other styles.